Une poignée de bois raméal fragmenté

C’est le temps de déchiqueter votre sapin de Noël!

C’est cette semaine, du 9 au 12 janvier, que la Ville de Rimouski procède à la collecte en porte-à-porte des sapins de Noël. Les autres résidents de la MRC de Rimouski-Neigette peuvent, quant à eux, les déposer jusqu’au dimanche 14 janvier sur le stationnement surélevé du Carrefour Rimouski. Les arbres naturels ainsi recueillis seront transformés en copeaux de bois et valorisés.

Mais d’autres valorisations sont possibles, Pourquoi, par exemple, ne pas métamorphoser votre sapin en bois raméal fragmenté — ou « BRF », une technique d’origine québécoise! — afin de recouvrir vos plate-bandes fleuries d’un beau paillis décoratif à l’été prochain? Pour cela, il vous suffit de réserver notre vaillante déchiqueteuse à branche électrique, de broyer les branches de sapins de diamètre inférieur à 1 ¾ po et d’ensacher votre production de copeaux jusqu’au printemps. Tant qu’à y être, vous pourriez même en profiter pour recycler le sapin de Noël de votre voisin•e! 😄

Notez toutefois que le paillis de bois résineux n’est pas recommandé pour le potager, entre autres à cause de sa forte acidité. En revanche, il constitue un paillis décoratif intéressant pour les parterres de fleurs dont il favorise le maintien d’un bon taux d’humidité tout en diminuant la propagation des mauvaises herbes (source: Pépinière Gravel, Blainville, QC).

Voici quelques pistes d’information complémentaires:

Votre sapin de Noël peut être encore très utile

Dès les années 1990, feu Larry Hodgson, dont le nom est moins connu que son site Web, le Jardinier paresseux, proposait plusieurs idées originales afin de valoriser les sapins de Noël, dont les «sapinages», ou paillis d’hiver:  » Rien ne bat les branches de conifères pour tenir la neige en place sur le jardin le plus longtemps possible et ainsi le protéger des intempéries de l’hiver », expliquait-il. Plus de détails ▶

Peut-on utiliser les copeaux de conifères comme paillis?

Toujours selon Larry Hodgson, deux croyances populaires concernant les paillis de bois résineux sont à écarter. celle voulant qu’ils présentent un risque important d’acidification du sol et l’idée que les copeaux de conifères « voleraient » l’azote aux plantes. Par contre, il faut éviter de les enfouir dans la terre: « La présence de copeaux mélangés au sol rend les semis difficiles à effectuer, nuit à la pénétration des racines, fait se déformer et fourcher les racines des carottes et des panais, etc. » En revanche, il recommande l’utilisation de copeaux de conifères « comme paillis ornemental, autour des arbres, arbustes et grosses vivaces, ou encore, dans les sentiers, (…) Autrement dit, dans les emplacements où le paillis sera placé avec l’idée qu’il ne bougera pas avant de nombreuses années. » Plus de détails ▶

À propos de notre déchiqueteuse

Voici des explications détaillés (en anglais mais sous-titrées en français) filmées par un youtubeur spécialisé de la Colombie-britannique sur le fonctionnement et l’utilisation de la déchiqueteuse SunJoe CJ603E de L’Outillerie:


📷 Illustration photographique: Oregon Department of Forestry, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

No Comments

Post A Comment